La Médiation professionnelle

Qu’est-ce que la Médiation professionnelle ?

   C’est un processus d’accompagnement structuré qui permet d’amener des parties – singulières ou multiples – à trouver leurs propres solutions afin de sortir de manière durable du conflit qui les oppose.
   Son objet est de donner l’opportunité à ces parties de définir ensemble les principes de qualité relationnelle qui leurs permettront à l’avenir de se reconnaître dans leur singularité.

La médiation est conduite par un tiers : le médiateur.

   Quand la relation entre des parties est tendue ou conflictuelle et qu’elle ne permet plus le dialogue, la médiation offre un cadre sécurisé et confidentiel pour donner aux protagonistes la possibilité de :

  • Exprimer leur point de vue
  • Rétablir le dialogue
  • Établir ou restaurer leurs liens
  • Parvenir à l’apaisement
  • Trouver des pistes de solution à leurs différends.

   C’est un processus volontaire résultant de l’acceptation explicite des parties de s’engager dans une démarche constructive d’expression et d’écoute réciproques, afin d’aboutir au rétablissement du lien professionnel.

La médiation prend fin :

  • Par la conclusion d’un accord.
  • Par décision consensuelle des participants
  • Par décision unilatérale de l’une des parties ou du médiateur d’y mettre fin.

Quels sont les avantages de la Médiation professionnelle ?
   C’est un processus qui permet d’obtenir un règlement rapide et certain des conflits tout en évitant d’avoir à en passer par le mode juridique, toujours coûteux en temps, en argent et en énergie, qu’elle soit mentale ou physique.

Qu’est-ce qu’un médiateur professionnel ?
   Le médiateur est l’acteur de la reconnaissance des parties.
C’est un professionnel dûment formé à la conduite du processus de médiation.

Il est doté de quatre qualités fondamentales qui garantissent sa probité :

  • L’impartialité : le médiateur s’interdit de prendre parti pour l’une ou l’autre des personnes ou groupes de personnes impliquées dans le conflit, que ce soit en termes d’enjeux, d’intérêts ou de valeurs, y compris à l’égard du commanditaire de la médiation.
  • La neutralité : si l’accord entre les parties est ce qui va permettre de résoudre le conflit, le médiateur reste neutre dans le choix qui est fait par les parties des termes de cet accord.
  • La confidentialité : rien de ce qui est échangé entre le médiateur et les parties lors des entretiens individuels ou collectifs ne sera révélé en dehors de l’espace de médiation sans l’accord plein et entier des parties concernées. Seules des raisons impérieuses d’ordre public ou liées à l’intégrité physique ou psychologique des personnes impliquées pourraient l’amener à ne pas respecter ce principe.
  • L’indépendance : le médiateur est libre de tout lien à quelque autorité quelle qu’elle soit, le commanditaire de la médiation – entreprise, dirigeant ou DRH – étant considéré comme l’une des parties prenantes dans le processus de médiation.

Quand faire appel à un médiateur professionnel ?
   Dès lors qu’un conflit n’a pu être résolu par le biais d’une médiation interne ou que l’une des parties (dont l’entreprise) souhaite faire appel à un professionnel impartial, neutre et indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *